Biographie

Parcours professionnel de Chan Tep

Chan Tep, animatrice et productrice, cumule depuis quelques années des projets dans le milieu télévisuel, la radio et le web, après avoir été spécialiste des communications, gestionnaire de projets et du design graphique chez IKEA Canada.

Depuis 2015, elle est conceptrice, animatrice et productrice au contenu de son émission « Mosaïque en lumière », le seul magazine interculturel qui met en vedette la diversité, diffusé sur les ondes de MAtv. Son parcours de réfugiée l’a amené à s’intéresser aux enjeux sociaux et de l’immigration avec une volonté inclusive dans tous ses projets.

En marge de cette émission, Chan a occupé plusieurs rôles dans différentes émissions d’affaires publiques, culturelles et de société à MAtv, ICI Radio-Canada Télé, le 98,5, RDS, CIBL, Radio Centre-Ville, Planète F et a contribué à des productions qui se sont placées finalistes aux Prix Gémeaux. Elle a aussi créé et produit diverses capsules-web pour des entreprises et des organisations québécoises comme Le Sommet International des Coopératives et le Marché public de Longueuil.

Communicatrice passionnée et engagée, elle met à profit ses talents pour porter des messages inspirants pour les hommes et les femmes de la planète et souhaite contribuer à forger un monde plus humain. Elle a été, en 2016, porte-parole du Festival Accès Asie durant le mois de mai, qui est le mois du patrimoine asiatique au Canada.

Biographie personnelle

Je suis née durant le régime génocidaire de Pol Pot dans les années 1970. Je suis la dernière d’une famille de 5 enfants.

Après avoir subi pendant près de deux ans les sévices du gouvernement des Khmers rouges, ma famille et moi avons miraculeusement réussi à fuir le Cambodge et à survivre à une série d’épreuves (mort, famine, fuite en pirogue, traversée de la jungle envahie de mines anti-personnelles – l’une delle a explosé ! – vers un camp de réfugiés clandestin près de la frontière thaïlandaise.

Nous avons survécu dans un camp de réfugiés avant de finalement arriver à Montréal le 19 décembre 1979 (date très symbolique dans ma famille).

Arrivés sans le sou, mon père avait réussi à faire vivre ma famille par son travail de répartiteur de pièces chez Pratt&Whitney et ma mère a travaillé comme concierge dans des écoles primaires.

Faisant partie d’une « génération sacrifiée », mes parents ont toujours rêvé de m’offrir un meilleur avenir au Québec et depuis, je joins ma voix à la diversité dans les médias québécois.